Korian s’engage une nouvelle fois pour la Semaine de la dénutrition

Aux côtés du ministère des Solidarités et de la Santé, Korian est à nouveau partenaire de la Semaine nationale de la dénutrition qui se déroule du 12 au 20 novembre 2021 sur tout le territoire.

La dénutrition est un phénomène d’ampleur en France. Pour lutter contre cette maladie qui touche aujourd’hui 2 millions de Français chaque année dont 270 000 en EHPAD et 400 000 à domicile, notamment des personnes hospitalisées, des personnes âgées fragiles et désormais des patients touchés par la Covid-19, Korian se mobilise tout au long de l’année en menant de nombreuses actions de sensibilisation et de prévention dans tous ces établissements de soins et de santé.

Accompagner nos établissements dans l’amélioration des bonnes pratiques dans la prise en soin nutritionnelle.

Nous nous engageons chaque jour dans la lutte contre la dénutrition à travers la des initiatives portées par le Comité de Liaison Alimentation Nutrition (CLAN) national KORIAN.

Piloté par la Direction médicale France en lien avec la Direction Hôtellerie Restauration, ce comité formé par des professionnels des fonctions support et des professionnels du terrain du secteur sanitaire et médico-social, a pour objectif d’accompagner tous nos établissements dans l’amélioration des bonnes pratiques dans la prise en soin nutritionnelle.

Il élabore entre autres des procédures issues des recommandations des autorités de santé, des guides et participe à des évènements comme la semaine de lutte contre la dénutrition en apportant une expertise métier.

A l’échelle des établissements, l’équipe soignante a un rôle primordial dans la prévention de la dénutrition :

Dès l’admission des résidents et patients, un dépistage des troubles nutritionnels est réalisé par la prise du poids, l’évaluation des apports alimentaires et des bilans sanguins. En fonction de cette première évaluation, une prise en soin est mise en place en adaptant le type d’alimentation et la texture des aliments.

L’évaluation initiale va également s’intéresser à :

L’histoire de vie du résident/patient et ses habitudes alimentaires afin de construire le projet personnalisé
L’état buccodentaire des résidents/patients afin d’identifier des troubles de la mastication ou des pathologies pouvant diminuer l’appétit du résident/patient.
La déglutition pour identifier les risques de fausses routes nécessitant l’adaptation de la texture des aliments.
L’autonomie du résident/patient à la prise des repas afin de proposer l’aide humaine mais aussi la présentation du repas la plus adaptée (Bouchées gourmandes)
La consommation des médicaments, afin d’identifier certains médicaments inappropriés à la personne âgée pouvant également diminuer l’appétit.

Puis tout au long du séjour, l’équipe soignante a un rôle primordial dans le suivi de l’état nutritionnel par la prise régulière du poids, le suivi des apports alimentaires et en adaptant la prise en soin aux besoins de chaque patient/résident tout en alliant le soin au plaisir de manger.

L’activité physique comme axe de prévention de la dénutrition

Nous luttons contre la dénutrition par l’activité physique adaptée. Ainsi, nous avons conçu un programme d’activités spécifique pour les personnes dénutries.

L’activité physique est un des axes principaux dans la prévention de l’apparition des troubles nutritionnels en luttant contre la sarcopénie afin de prévenir l’apparition ou l'aggravation de la dépendance. Alimenter une personne dénutrie ne suffit pas si l'on ne stimule pas le muscle.

Engagée dès la 1ère édition de la Semaine de la dénutrition, la Mutualité Française, grâce à son réseau de 2800 établissements (établissements de santé, centres de santé, Ehpad, établissements pour personnes en situation de handicap etc.) proposera comme l’an passé de nombreuses actions de sensibilisation (plus d’une centaine d’actions réalisées pendant l’édition 2020).

Restauration et animations pour favoriser l’alimentation

Afin de contrer la dénutrition chez les personnes âgées, nous organisons régulièrement des Ateliers cuisine avec nos partenaires locaux et des escapades culinaires « escales gourmandes » dans nos établissements pour donner aux résidents l’envie de manger, de tester les goûts, redécouvrir les saveurs de produits authentiques pour une meilleure qualité nutritionnelle.

• Fournir des produits frais, issus de circuits courts comme ceux proposés par les vergers des Fermes de Gally, c’est faire retrouver aux résidents le goût et le plaisir de « cuisiner à la maison » et « le plaisir de faire ensemble », de « se sentir utile les uns aux autres, en épluchant fruits, légumes, en préparant ensemble un repas ». C’est aussi un exercice de dextérité et de motricité pour ceux qui souffrent de troubles neurologiques.

• Les « Escales Gourmandes » sont un programme d’animation culturel initié par nos équipes et qui propose aux résidents et à leurs familles de partager des moments conviviaux autour de deux leviers de plaisir : la restauration et l’animation. Au menu, les résidents découvrent un pays à travers la dégustation de spécialités culinaires et une animation autour d’une danse emblématique.

• Ces ateliers sont l’occasion de favoriser l’alimentation.

Les « Enrobés Gourmands », une innovation pour retrouver le plaisir et l’envie de manger pour les résidents et patients souffrant de troubles de la déglutition

En cette semaine nationale de la dénutrition, la Direction Hôtellerie Restauration Korian lance les « Enrobés Gourmands », une nouvelle expérience culinaire visant à redonner le plaisir et l’envie de manger à ses résidents souffrants de dénutrition.

Cette alternative aux plats hachés et/ou mixés propose des aliments découpés en petits bouts, facilitant leur mastication tout en préservant leur saveur pour une autonomie des résidents retrouvée. Une innovation visant à être déployée dans 30 maisons de retraite et 10 cliniques du réseau Korian d’ici le printemps 2022 pour laquelle les chefs sont formés à la technique à l’école Lenôtre.

« Cette démarche constitue un véritable virage dans la façon d’aborder l’alimentation des personnes âgées ou fragiles appuyée sur les plaisirs sensoriels. Reconnaître les produits et les recettes encourage nos patients et résidents à prendre leur repas. C’est aussi la possibilité de retrouver le goût originel des aliments. Cette nouvelle approche stimule la mémoire et les facultés cognitives, limitant les troubles du comportement » souligne Fabien Crozat, Directeur des activités Hôtellerie & Restauration France chez Korian.

Pour en savoir plus sur les actions de Korian contre la dénutrition