Le métier de directeur de maison de retraite médicalisée

Le métier de directeur d’établissement vu par Thierry Bertou, directeur de maison de retraite médicalisée

"Proposer le bien-vieillir aux résidents et
le bien-être au travail aux salariés" 

Bienveillance

« Nous sommes des humains qui travaillons avec des humains et ce n’est pas par hasard si nous avons choisi cette voie si enrichissante ».

Responsabilité

« La taille de notre structure favorise une véritable proximité avec les résidents. Je les salue tous les midis dans la salle de restaurant. Voir le Directeur, responsable de l’établissement, en personne, est une attention rassurante qui favorise l’écoute et les échanges »

Initiative

« En 2016, nous avons ouvert le restaurant de notre Maison au public et accueillons régulièrement familles et tissu associatif. Une première dans le Groupe. Cette initiative qui plaît a été reprise dans d’autres établissements. »

Transparence

« Trois fois par an, nous réunissons les familles de nos résidents pour les informer sur l’organisation et les projets de l’établissement… Nous ne sommes pas une citadelle fermée, perdue au milieu de la campagne normande, nous sommes un lieu ouvert. »

Trajectoire :

Thierry Bertou dirige depuis cinq ans la Maison Reine Mathilde dans le Calvados. Il a démarré son parcours dans le secteur médico-social associatif où il occupait un poste similaire et apprécie toujours plus la diversité des facettes de sa fonction : management d’une équipe pluridisciplinaire de 47 salariés, temps institutionnels consacrés aux tutelles, gestion financière. Aussi passer de son bureau à régler des tâches administratives aux espaces communs pour aller à la rencontre des résidents, est un exercice quotidien. L’établissement qu’il dirige a obtenu une autorisation de 70 lits pour des séjours destinés à des personnes âgées dépendantes dont 14 à des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés.