Signature d’un Comité d’Entreprise Européen (CEE) au sein du groupe Korian

Un groupe à dimension européenne

Présent dans six pays en Europe, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, l’Italie et les Pays-Bas, le groupe Korian a signé aujourd’hui avec 12 organisations syndicales représentatives des différents pays, un accord créant un Comité d’Entreprise Européen (CEE). Cet accord est une première au sein du secteur des services de soins aux personnes âgées et fragiles.

Korian signe le CEE

Des enjeux communs aux 6 pays

Composé de 12 représentants désignés par les organisations syndicales signataires et de membres de la Direction générale du groupe, le CEE favorisera une concertation transnationale sur les évolutions des métiers du Groupe et sur les enjeux communs à l’ensemble des 52 000 salariés de Korian : la qualité du travail, la formation et les parcours professionnels. Cette instance européenne, dotée d’une mission d’information et de consultation, fonctionnera en complémentarité avec les institutions représentatives des personnels de chaque pays.

 

« Je me réjouis de la création de ce Comité d’Entreprise Européen, une première dans notre secteur d’activité, et tiens à saluer la qualité du dialogue avec les 12 organisations qui ont participé à la négociation de cet accord. La mise en place de cette instance est une étape importante dans la construction d’un Groupe véritablement européen. Nous partageons tous la conviction qu’un dialogue social ouvert et approfondi, au niveau du groupe et de chaque pays, est la clé d’un développement durable et créateur de valeur pour l’ensemble des parties prenantes » indique Sophie Boissard, Directrice Générale du groupe Korian.

 

Pour Jan Willem Goudriaan, Secrétaire Général de la Fédération Syndicale Européenne des Services Publics (FSESP/EPSU), dont l’organisation a coordonné la négociation sur la mise en place du CEE Korian : « L’accord conclu aujourd’hui entre le groupe Korian et les représentants des salariés, auxquels la FSESP a apporté son soutien, est une étape importante pour renforcer les droits à l’information et à la consultation des salariés de l’entreprise. Cette nouvelle instance de dialogue social contribuera à l'amélioration des conditions de travail, si essentielles à la prestation de soins de qualité. Cet accord établit une norme pour le secteur de la dépendance et de l’aide à la personne. Il est bienvenu que le groupe Korian fasse désormais figure de leader en la matière parmi les multinationales françaises et européennes. »