Les maisons Korian favorisent les thérapies non-médicamenteuses et la qualité de vie des personnes pour lutter contre la maladie d’Alzheimer

Le 21 septembre, à l’occasion de la Journée Mondiale Alzheimer 2021, les maisons de retraite Korian, en France et en Europe, se mobilisent pour expliquer comment elles accompagnent les résidents atteints de cette maladie qui touche plus d’un million de personnes en France et pour laquelle il n’existe pas encore de traitement. Dès 2015, en s’appuyant sur les travaux de recherche sur la plasticité cérébrale, les recommandations de la Haute Autorité de Santé et les publications de la Fondation Korian sur les thérapies non médicamenteuses (autour du jeu, de l’activité physique adaptée, de la médiation animale), la direction médicale et qualité du groupe Korian a formalisé un protocole sur la base d’un objectif central : maintenir les capacités préservées des personnes pour ralentir les effets de la maladie.   

Alzheimer

Partie intégrante du Positive Care développé par nos équipes, l’accompagnement repose sur une qualité particulière de relations humaines, qui permet aux personnes de se sentir reconnues et considérées à travers leur histoire de vie. Dans un cadre sécurisant, leur autonomie et le renforcement de la maîtrise de leurs gestes quotidiens sont favorisés, renforçant ainsi leur sentiment d’utilité.

La moitié des établissements du groupe Korian sont équipés d’une unité de vie protégée, pensée comme des espaces de liberté et d’expression. Souvent complétée d’un jardin thérapeutique, l’architecture inspirée du domicile facilite l’accès aux extérieurs ; les objets du quotidien, comme les verres ou les assiettes, sont choisis pour être manipulés par les résidents. Les petits-déjeuners et goûters peuvent y être proposés sous forme de buffet pour favoriser le sentiment de « faire soi-même ». Des éléments de repérage spatio-temporels (panneaux, étiquettes avec pictogramme, portes personnalisées…) facilitent l’orientation, améliorant le sentiment de bien-être.  

 

Les thérapies non médicamenteuses sont proposées à partir des conclusions du bilan gériatrique réalisé à l’entrée dans l’établissement. Conduites par les professionnels de santé (médecin, infirmier, psychologue, ergothérapeute, psychomotricienne, kinésithérapeute…), elles intègrent un programme personnalisé, régulièrement adapté à l’évolution de la maladie et à l’histoire de vie des résidents.

Elles sont réparties selon 3 axes thérapeutiques combinés entre eux :   

Les thérapies fonctionnelles stimulent les capacités motrices comme par exemple la marche, l’équilibre, les transferts, le renforcement musculaire...

Exemple d’outil : KorianFit, qui favorise une rééducation physique à partir d’un logiciel proposant des exercices ludiques notamment utilisé dans le cadre de la prévention des chutes.

Alzheimer

Les thérapies cognitives mobilisent la mémoire et les connaissances et stimulent les différentes zones du cerveau du langage, des souvenirs...

Exemple d’outil : le Formacube, qui stimule la flexibilité cérébrale à l’aide d’exercices ludiques  de repérage dans l’espace.

Alzheimer

Les thérapies comportementales diminuent les troubles du comportement et apportent sérénité au résident.

Exemple d’outil : les activités Flash, qui aident à détourner l’attention sur une activité porteuse de sens pour faire baisser le niveau émotionnel à un instant donné.

Alzheimer

Initiative 2021 : En Italie, Korian lance à l’occasion du 21 septembre une plateforme digitale dédiée aux aidants avec des webinars autour de 6 thématiques, parmi lesquelles la gestion des émotions vis-à-vis de la personne malade, les thérapies non-médicamenteuses, le rapport à l’alimentation ou encore l’adaptation de la maison…). Les aidants auront la possibilité de poser des questions auxquelles des soignants Korian répondront. Ils pourront également consulter les documents mis à disposition. 

Cette initiative fait suite au bus Korian qui a circulé en septembre 2019 et 2020 dans 25 villes d’Italie en pour permettre au grand public de vivre, grâce à la réalité virtuelle, les sensations et les émotions des personnes atteintes de la maladie, pour mieux les comprendre.  

"La maladie d’Alzheimer et celles qui s’y rapportent sont complexes. La personnalité peut évoluer, avec des troubles de l’humeur notamment et une perte progressive des repères. Notre expertise nous permet de concevoir et d’organiser des lieux de vie parfaitement adaptés aux personnes qui en souffrent. Nos soignants sont formés à la prise en soin et sont sensibilisés à la maladie pour adopter le bon savoir-être. Ils se rejoignent par leurs valeurs et leurs compétences à entourer les personnes pour rendre leur quotidien et ceux de leurs proches agréable", souligne Fariba Kabirian, directrice médicale de Korian en France.

D’après les dernières estimations (source : BEH santé publique France - septembre 2016- estimation à partir d’études/échantillons) 1 200 000 personnes pourraient être touchées en France par la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée, 750 000 personnes seraient diagnostiquées. La maladie touche 23% de la population après 80 ans. Après 65 ans, elle concerne environ deux fois plus de femmes que d’hommes.