28 Avril 2021 - Journée Mondiale sur la sécurité et la santé au travail

Nos engagements pour garantir les meilleures conditions de santé et sécurité au travail

 

Chez Korian, la qualité de vie au travail, la santé et la sécurité des collaborateurs constituent des priorités. Plusieurs dispositifs accompagnent les équipes Korian, dans les sièges et dans le réseau. Une démarche que nous souhaitons durable, responsable et partagée.

En France, nous avons été la première entreprise du secteur à signer en 2018 un accord sur la Qualité de Vie au Travail (QVT) avec la majorité des Organisations Syndicales présentes dans l'entreprise, qui sera renouvelé en 2021. En 2019, nous avons mis en place un service consacré à la Santé au Travail en France pour accompagner les établissements notamment dans l’évaluation des risques professionnels ainsi que la prévention des Troubles Musculo-Squelettiques. Ce service est composé d’un Responsable Santé et Qualité de Vie au Travail et de 5 préventeurs répartis sur la France.

Fin 2019, convaincu que la prise de conscience collective est la condition première à tout progrès en matière de santé et de sécurité au travail, les directeurs du groupe et des pays s’engagent en signant la charte santé et sécurité au travail. Cette charte marque la volonté de Korian d’ancrer cette démarche dans sa politique structurante « Le Soin à Cœur ».

 

Korian s’est fixé comme ambition de :

• Favoriser des conditions de travail optimales pour préserver la santé des collaborateurs.
• Prévenir et maîtriser le risque professionnel.
• Valoriser les bonnes pratiques ou nouvelles initiatives au sein des établissements en faveur de la prévention santé afin qu’elles soient partagées par tous.
• Evaluer régulièrement nos risques professionnels et mettre en place les plans d’action pour faire évoluer les pratiques. 
• Favoriser une démarche participative permettant à nos collaborateurs d’exprimer leur éventuelles difficultés et besoins.

 

Parcours TMS Pros, un programme de prévention en France pour aider nos établissements à réduire l’impact des troubles musculo-squelettiques (TMS) et du mal de dos.

Notre engagement se poursuit en 2020 avec le lancement d’une démarche proactive globale et pérenne en France visant à prévenir les Troubles musculo-squelettiques (TMS) tels que le mal de dos, de l’épaule ou du poignet, qui touchent particulièrement notre secteur d’activité.

 

La démarche s'articule en quatre étapes successives :

1. Un état des lieux
2. La formalisation du projet de prévention des TMS, l’identification des compétences nécessaires au sein de l’entreprise et le dépistage des situations de travail prioritaires.
3. L’analyse des situations les plus à risque et élaboration d’un plan d’actions
4. L’évaluation des résultats obtenus

 

Afin d’évaluer la charge mentale et prévenir le stress, des lignes d’écoute sont en place au sein de nos structures. Des groupes de parole ont été mis en place durant la période Covid au sein des établissements. A noter par exemple la démarche « Coaching for heroes » en Belgique. En Allemagne, l’application Humanoo mise à disposition des salariés leur permet d’identifier des solutions nutrition, sport, relaxation favorisant leur bien-être. Des formations gestion du stress sont proposées à nos salariés dans les différents pays. Cependant, nous comptons aller plus loin en France sur ce sujet dès 2021 en mettant en place, dans le cadre du dialogue social, une démarche de diagnostic des risques psychosociaux.

Des groupes de travail paritaires dédiés à Santé sécurité ont été créés en 2020 dans le cadre du dialogue social Européen, afin de partager les bonnes pratiques existantes d’un pays à l’autre et rechercher ensemble des solutions communes permettant de réduire les risques pour la santé et la sécurité de chacun.

Plus globalement, des politiques de prévention et gestion des accidents du travail sont en place dans tous les pays : suivi et analyse des données d’accidentologie, identification des risques, organisations adaptées avec la mise en place de Référents santé sécurité, formations auprès des salariés pour prévenir les risques (telles que gestes et postures, manipulation des outils du soin mais aussi gestion du stress). Parmi les améliorations, nous avons mis en place des rails dans les établissements permettant de faciliter le transfert des patients et limiter le mal de dos pour nos aides-soignants.