Korian reçoit le Trophée Silver Eco Show 2016 pour son projet en faveur de l’autonomisation du résident grâce à l’outil numérique

A l’occasion du Silver Eco Show 2016, Korian s’est vu décerner le troisième prix de la catégorie « Hébergement collectif et maisons de retraite » qui regroupe toutes les innovations ou bonnes pratiques et initiatives intéressantes dédiées à l’hébergement collectif. Deux établissements du groupe Korian (Korian Mas de Lauze situé à Nîmes et Korian les Alpilles à Vitrolles) ont su convaincre le jury et partager leur vision de la nécessaire évolution de l’EHPAD en faveur de l’autonomisation du résident, rendue en grande partie possible grâce aux nouvelles technologies.

« Ces dernières décennies, les organisations du travail en EHPAD se sont structurées permettant d’offrir une réponse de soin garantissant les besoins physiologiques et de sécurité. Aujourd’hui, elles doivent changer de paradigme pour permettre de prendre en compte les besoins d’appartenance et d’estime de soi. Changer de paradigme c'est proposer des soins, des interventions et des aménagements individualisés, qui prennent prioritairement les souhaits et les habitudes de vie de la personne, plutôt qu'une simple réalisation de tâches standardisées et normées. Il s'agit de redonner à la personne âgée le sentiment de contrôle et une marge de manoeuvre de réalisation et de responsabilité sur sa vie quotidienne, tout en impliquant conjointement les membres du personnel, les résidents et la famille. Un changement qui peut s’opérer grâce à l'outil numérique. » résume Robert Rocheblave, directeur des établissements Korian Mas de Lauze et Korian les Alpilles.

S’appuyant sur un travail de recherche et de réflexion collective au sein des deux établissements et avec l’aide de la start-up APLISERV basé à Nîmes, ils ont travaillé sur un projet qui veut « faire vivre le projet personnalisé » et ne plus considérer la personne âgée au travers de ces déficits mais identifier ses capacités restantes.

Les nouvelles technologies pour changer de paradigme

Robert Rocheblave et ses équipes en sont convaincus : la tablette numérique peut agir comme un coach en autonomisation, au travers de :
- la mise en relation de la vie intérieure et de la vie extérieure à l’établissement (la famille pouvant par exemple poster images, écrits, vidéo, etc… que le résident peut récupérer sur sa tablette)
- du choix qu’elle propose : la tablette renseignant sur les plannings d’activités : le résident pouvant ensuite choisir d’y participer ou pas ou de suivre, depuis sa chambre, l’activité en direct, ou encore de consulter les repas et de choisir entre les deux menus,
- la mise à disposition de ses données : musiques, photos, films, images, histoire de vie stockées, que le soignant peut consulter tous les éléments du projet de vie pour adapter son action,
- l’accès à des jeux/ interfaces stimulant les fonctions cognitives.

« De nombreuses études montrent qu 'en responsabilisant les personnes âgées vivant en institution, en leur permettant d'effectuer des choix personnels et d'acquérir un sentiment accru de contrôle sur les événements du quotidien, on constate des effets positifs sur leur fonctionnement psychologique et leur santé physique.

Avec la tablette numérique et sa plateforme web, ce n’est plus seulement le dossier soin partagé par les soignants qui pilote le projet individualisé, mais c’est bien la mise en commun des données qui anime le projet de vie, partagé par tous. C’est un nouveau lien social qui se construit » poursuit Robert Rocheblave.

« Nous sommes ravis d’avoir pu remporter ce prix qui vient récompenser l’une des nombreuses approches innovantes en faveur des résidents, que nous développons au sein de nos 364 établissements en France » conclut Chantal Lallemand, Directrice Générale des Opérations médico-social de Korian.