Être kinésithérapeute chez Korian : le métier vu par Clotilde Jacques

« Le travail en groupe est des plus enrichissants » 

 

Postuler 

Bienveillance

« J’ai constitué une équipe harmonieuse et dynamique qui propose des solutions pour améliorer le bien-être des patients et qui communique de façon constructive avec les cellules de soins et les médecins. »

Responsabilité

« Il est important de ne pas être coupée des équipes et des patients. Participer aux soins est pour moi primordial. D’autant que pour pouvoir rédiger des protocoles, il faut être sur le terrain. »

Initiative

« J’ai lancé une formation interne à destination des personnels soignants pour les initier aux bonnes techniques afin d’éviter les mauvaises postures lors des manipulations et déplacements des patients. »

Transparence

« Je suis très attachée à la qualité de vie au travail : si les thérapeutes vont bien, les patients se sentiront mieux. »

 

Trajectoire
Clotilde Jacques a été embauchée chez Korian en 2013. Elle comptait déjà une expérience de près de vingt ans dans son domaine. Une carrière bien remplie, en statut libéral comme salarié, au cours de laquelle elle a participé à la création de protocoles de rééducation destinés aux personnes âgées. Aujourd’hui, au sein de la clinique SSR Korian Le Grand Parc de Guyancourt, un établissement neuf qui accueille 110 patients en hospitalisation complète et 30 en hôpital de jour, elle gère une quinzaine de rééducateurs (sept kinésithérapeutes, trois éducateurs en activité physique adaptée, deux ergothérapeutes, un psychomotricien, deux brancardiers et une diététicienne), tous à temps plein.

 

Postuler 

Être kinésithérapeute chez Korian : le métier vu par Clotilde Jacques

« Le travail en groupe est des plus enrichissants » 

 

Postuler 

Bienveillance

« J’ai constitué une équipe harmonieuse et dynamique qui propose des solutions pour améliorer le bien-être des patients et qui communique de façon constructive avec les cellules de soins et les médecins. »

Responsabilité

« Il est important de ne pas être coupée des équipes et des patients. Participer aux soins est pour moi primordial. D’autant que pour pouvoir rédiger des protocoles, il faut être sur le terrain. »

Initiative

« J’ai lancé une formation interne à destination des personnels soignants pour les initier aux bonnes techniques afin d’éviter les mauvaises postures lors des manipulations et déplacements des patients. »

Transparence

« Je suis très attachée à la qualité de vie au travail : si les thérapeutes vont bien, les patients se sentiront mieux. »

 

Trajectoire
Clotilde Jacques a été embauchée chez Korian en 2013. Elle comptait déjà une expérience de près de vingt ans dans son domaine. Une carrière bien remplie, en statut libéral comme salarié, au cours de laquelle elle a participé à la création de protocoles de rééducation destinés aux personnes âgées. Aujourd’hui, au sein de la clinique SSR Korian Le Grand Parc de Guyancourt, un établissement neuf qui accueille 110 patients en hospitalisation complète et 30 en hôpital de jour, elle gère une quinzaine de rééducateurs (sept kinésithérapeutes, trois éducateurs en activité physique adaptée, deux ergothérapeutes, un psychomotricien, deux brancardiers et une diététicienne), tous à temps plein.

 

Postuler