La qualité de vie au travail : notre priorité

Le 16 octobre 2018 à Marseille, l’ARS PACA avec l’Association régionale pour l'amélioration des conditions de travail (ARACT) et la CARSAT de région, ont organisé une journée régionale pour promouvoir les bonnes pratiques de la qualité de vie au travail (QVT) expérimentées au sein des établissements de santé et médico-sociaux de la région.

A cette occasion, Nadège Plou, Directrice des Ressources Humaines France, Roch Valles, représentant de l’UNSA et Directeur des Maisons Le Baou et l’Escale du Baou à Marseille et Raphaël Berhaiel, Délégué Syndical Central CFDT ont participé à la table ronde « La qualité de vie au travail, présentation et témoignages. Comment la mettre en œuvre dans mon établissement ? » animée par Yves-Michel Nalbandian, directeur de l’Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail Provence- Alpes-Côte d’Azur (Aract Paca).

QVT ARS PACA Nadege Plou

Pour Korian, la qualité de vie au travail, la santé et la sécurité des collaborateurs constituent des axes prioritaires de la politique Ressources Humaines.

Des collaborateurs fiers et engagés

Depuis 2015, le groupe mène tous les deux ans un baromètre interne de satisfaction des collaborateurs baptisé Kommunity. Les résultats très positifs témoignent d’une fierté au travail et d’un engagement toujours plus fort de nos équipes, mais révèle également de vrais enjeux d’amélioration de leur bien-être et de leur qualité de vie au travail. Ainsi, en 2017, des efforts particuliers ont été menés dans les sites pour améliorer les salles de pause ou de repos pour les salariés. Au total, 2 500 plans d’actions seront mis en place partout en Europe en 2018.

Korian, 1ère entreprise de son secteur à signer un accord sur la Qualité de Vie au Travail en France

En octobre 2017, Korian France a signé un accord sur la Qualité de Vie au Travail à la majorité des Organisations Syndicales présentes dans l’entreprise.

Il repose sur cinq grand thèmes : la vie collective ; l’environnement de travail ; la santé et la sécurité au travail ; la conciliation vie personnelle et vie professionnelle ; l’organisation du travail.

Afin de prévenir et de réduire les risques psychosociaux au sein des équipes, Korian a mis en place un dispositif d’écoute téléphonique avec des psychologues cliniciens diplômés et expérimentés pour tous les salariés, confidentiel et accessible 24h/24 et 7j/7.

Un accompagnement spécifique est proposé par les assistantes sociales du personnel aux salariés aidants, qui viennent en aide à une personne dépendante de leur entourage, comprenant notamment une aide pour financer les prestations d’aides à domicile ou une solution de répit ainsi qu’un complément pour diminuer la perte de revenu lors d’un congé de solidarité familiale. L’accord prévoit par ailleurs l’extension du don de jours de repos au conjoint ou au parent âgé du salarié, en plus de l’enfant du collaborateur. Un fonds d’action sociale santé est mis en place pour aider les collaborateurs en difficulté à assumer des frais de santé. Les établissements poursuivront les investissements nécessaires à l’acquisition de matériels diminuant les efforts physiques. Des dispositions spécifiques au handicap seront, à terme, ajoutées à cet accord.

En parallèle et de façon expérimentale, pour répondre aux cas de nécessité de garde d’enfants en urgence, des places en crèches seront disponibles en permanence.

Découvrez notre rapport d'activité >

 

La qualité de vie au travail : notre priorité

Le 16 octobre 2018 à Marseille, l’ARS PACA avec l’Association régionale pour l'amélioration des conditions de travail (ARACT) et la CARSAT de région, ont organisé une journée régionale pour promouvoir les bonnes pratiques de la qualité de vie au travail (QVT) expérimentées au sein des établissements de santé et médico-sociaux de la région.

A cette occasion, Nadège Plou, Directrice des Ressources Humaines France, Roch Valles, représentant de l’UNSA et Directeur des Maisons Le Baou et l’Escale du Baou à Marseille et Raphaël Berhaiel, Délégué Syndical Central CFDT ont participé à la table ronde « La qualité de vie au travail, présentation et témoignages. Comment la mettre en œuvre dans mon établissement ? » animée par Yves-Michel Nalbandian, directeur de l’Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail Provence- Alpes-Côte d’Azur (Aract Paca).

QVT ARS PACA Nadege Plou

Pour Korian, la qualité de vie au travail, la santé et la sécurité des collaborateurs constituent des axes prioritaires de la politique Ressources Humaines.

Des collaborateurs fiers et engagés

Depuis 2015, le groupe mène tous les deux ans un baromètre interne de satisfaction des collaborateurs baptisé Kommunity. Les résultats très positifs témoignent d’une fierté au travail et d’un engagement toujours plus fort de nos équipes, mais révèle également de vrais enjeux d’amélioration de leur bien-être et de leur qualité de vie au travail. Ainsi, en 2017, des efforts particuliers ont été menés dans les sites pour améliorer les salles de pause ou de repos pour les salariés. Au total, 2 500 plans d’actions seront mis en place partout en Europe en 2018.

Korian, 1ère entreprise de son secteur à signer un accord sur la Qualité de Vie au Travail en France

En octobre 2017, Korian France a signé un accord sur la Qualité de Vie au Travail à la majorité des Organisations Syndicales présentes dans l’entreprise.

Il repose sur cinq grand thèmes : la vie collective ; l’environnement de travail ; la santé et la sécurité au travail ; la conciliation vie personnelle et vie professionnelle ; l’organisation du travail.

Afin de prévenir et de réduire les risques psychosociaux au sein des équipes, Korian a mis en place un dispositif d’écoute téléphonique avec des psychologues cliniciens diplômés et expérimentés pour tous les salariés, confidentiel et accessible 24h/24 et 7j/7.

Un accompagnement spécifique est proposé par les assistantes sociales du personnel aux salariés aidants, qui viennent en aide à une personne dépendante de leur entourage, comprenant notamment une aide pour financer les prestations d’aides à domicile ou une solution de répit ainsi qu’un complément pour diminuer la perte de revenu lors d’un congé de solidarité familiale. L’accord prévoit par ailleurs l’extension du don de jours de repos au conjoint ou au parent âgé du salarié, en plus de l’enfant du collaborateur. Un fonds d’action sociale santé est mis en place pour aider les collaborateurs en difficulté à assumer des frais de santé. Les établissements poursuivront les investissements nécessaires à l’acquisition de matériels diminuant les efforts physiques. Des dispositions spécifiques au handicap seront, à terme, ajoutées à cet accord.

En parallèle et de façon expérimentale, pour répondre aux cas de nécessité de garde d’enfants en urgence, des places en crèches seront disponibles en permanence.

Découvrez notre rapport d'activité >