Korian célèbre la 2ème édition de la Journée Nationale des Centenaires

Créé par Korian en 2017, l’évènement a célébré plus de 500 centenaires et a mobilisé une très large partie de ses maisons de retraite médicalisées partout en France. A cette occasion, Ipsos a interrogé les Français sur l’attachement qu’ils portent aux centenaires, mais également sur leur rapport au grand âge.

Saviez-vous que la France compte 21 000 centenaires ?  C’est près de vingt fois plus qu’en 1970. Cinq sur six sont des femmes et parmi les « supercentenaires », c’est-à-dire les personnes de 110 ans ou plus, il n’y a quasiment que des femmes. A l’horizon 2070, la France devrait compter plus de 270 000 centenaires.

71% des Français aimeraient arriver à devenir centenaires s’ils avaient l’assurance de pouvoir vivre en bonne santé. Mais seulement un quart des Français (26%) estiment qu’il y a une probabilité importante qu’ils vivent jusqu’à 100 ans. Le fait de connaître un centenaire dans son entourage rend plus optimiste : 41% de ceux qui connaissent au moins une personne centenaire ont bon espoir d’y arriver.

Journée Nationale des CentenairesPrès de 8 Français sur 10 déclarent que s’ils connaissaient un centenaire, ils iraient le voir autant qu’ils le pourraient (82%). 91% déclarent qu’ils lui demanderaient de raconter le plus d’anecdotes sur leur passé mais pas seulement. La grande majorité aimeraient aussi lui demander ce qu’elle pense de notre époque (81%) et comment elle l’analyse (77%). Face à un avenir toujours plus incertain et source d’anxiété pour bon nombre de nos compatriotes, disposer du ressenti de ceux qui ont vécu des mutations et des révolutions aussi bien sociétales qu’historiques et technologiques est un moyen de se rassurer.

« Cette journée met à l’honneur les 500 centenaires dont nous prenons soin dans nos maisons, symboles de notre société de longévité. L’étude montre le regard social que nous posons sur nos aînés, avec ce sentiment de fierté, ce souhait d’échanges et de transmission tout à fait positifs. Mais l’enquête souligne à juste titre la question de leur meilleure intégration, de notre capacité collective à leur faire une vraie place » souligne Sophie Boissard, directrice générale du groupe Korian.

 

Korian célèbre la 2ème édition de la Journée Nationale des Centenaires

Créé par Korian en 2017, l’évènement a célébré plus de 500 centenaires et a mobilisé une très large partie de ses maisons de retraite médicalisées partout en France. A cette occasion, Ipsos a interrogé les Français sur l’attachement qu’ils portent aux centenaires, mais également sur leur rapport au grand âge.

Saviez-vous que la France compte 21 000 centenaires ?  C’est près de vingt fois plus qu’en 1970. Cinq sur six sont des femmes et parmi les « supercentenaires », c’est-à-dire les personnes de 110 ans ou plus, il n’y a quasiment que des femmes. A l’horizon 2070, la France devrait compter plus de 270 000 centenaires.

71% des Français aimeraient arriver à devenir centenaires s’ils avaient l’assurance de pouvoir vivre en bonne santé. Mais seulement un quart des Français (26%) estiment qu’il y a une probabilité importante qu’ils vivent jusqu’à 100 ans. Le fait de connaître un centenaire dans son entourage rend plus optimiste : 41% de ceux qui connaissent au moins une personne centenaire ont bon espoir d’y arriver.

Journée Nationale des CentenairesPrès de 8 Français sur 10 déclarent que s’ils connaissaient un centenaire, ils iraient le voir autant qu’ils le pourraient (82%). 91% déclarent qu’ils lui demanderaient de raconter le plus d’anecdotes sur leur passé mais pas seulement. La grande majorité aimeraient aussi lui demander ce qu’elle pense de notre époque (81%) et comment elle l’analyse (77%). Face à un avenir toujours plus incertain et source d’anxiété pour bon nombre de nos compatriotes, disposer du ressenti de ceux qui ont vécu des mutations et des révolutions aussi bien sociétales qu’historiques et technologiques est un moyen de se rassurer.

« Cette journée met à l’honneur les 500 centenaires dont nous prenons soin dans nos maisons, symboles de notre société de longévité. L’étude montre le regard social que nous posons sur nos aînés, avec ce sentiment de fierté, ce souhait d’échanges et de transmission tout à fait positifs. Mais l’enquête souligne à juste titre la question de leur meilleure intégration, de notre capacité collective à leur faire une vraie place » souligne Sophie Boissard, directrice générale du groupe Korian.